Arrow Cruise Travel logo alleen .png
Blog

Notre croisière 2.0 avec Seabourn...

Jour 1 : Embarquement

Journal d'Odette et Danny

 

La navette arrive à l'heure à notre hôtel et après vingt minutes, nous arrivons au terminal C. Voilà le Seabourn Ovation!

Nos valises sont étiquetées avec le numéro de notre combinaison et nous recevons une petite carte d'embarquement imprimée.

 

L'embarquement se fait à nouveau en deux temps, deux halls.

Une fois dans la première salle, tous les documents nécessaires sont vérifiés: certificat de vaccination, PLF grec, carte d'embarquement et passeport.

Il est ensuite temps de passer au bureau suivant: le bureau de la santé pour le test rapide. Nous obtenons un numéro de série pour notre test, puis nous nous rendons au 'nose tickle'.    

 

Notre quarantième entre-temps, je pense. Ça va très vite, narine gauche, narine droite et voilà. Nous devons maintenant attendre environ 15 minutes, et nous nous asseyons non loin de l'écran sur lequel apparaissent les numéros des tests.  

 

Nous voyons bientôt des visages familiers de Seabourn Friends et en discutant, le temps passe vite. Parce que là, nos numéros de série apparaissent sur l'écran. Nous pouvons maintenant nous rendre au 'vrai' terminal de croisière pour l'embarquement. Nous sommes guidés et une fois dans le terminal, nous recevons un accueil incroyable. 

 

Nous recevons une coupe de champagne dans les mains et sommes autorisés à nous rendre au comptoir d'enregistrement. Ici, nous n'avons pas à faire la queue de manière impersonnelle au comptoir, mais il y a une jolie table devant le comptoir où vous pouvez poser votre verre de bulles et une gentille dame ou un gentil monsieur vérifiera tout à nouveau. Vous n'avez pas à leur donner votre carte de crédit, vous n'avez pas non plus à prendre une photo car ils l'ont toujours dans leur base de données. Et pendant qu'ils vérifient tout, nous sommes déjà accueillis par le Guest Relation Manager. 

 

Nous passons rapidement le contrôle de sécurité, puis des applaudissements assourdissants retentissent de la part de l'équipage qui forme une garde d'honneur : un vrai moment de chair de poule.

 

Une fois à bord, nous pouvons nous rendre directement dans notre suite, car c'est l'avantage d'une telle première croisière, toutes les suites sont déjà préparées. Les valises sont là aussi, nous pouvons donc commencer à les défaire, mais nous décidons d'abord de déjeuner. 

Nous sommes accueillis dans notre suite par notre hôtesse de l'air avec bien sûr une coupe de Champagne et des canapés. Elle se présente et présente son superviseur. C'est nouveau: l'hôtesse de l'air travaille désormais avec un superviseur et tous deux veillent à ce que la suite soit toujours en parfait état. Ils nous annoncent la bonne nouvelle: nous ne devons PAS porter de masque à bord... Quel soulagement. Nous recevons deux très beaux masques Seabourn à porter sur terre, mais nous ne sommes pas obligés de les porter à bord.

L'équipage est à bord depuis deux mois et ils ont tous été vaccinés par Pfizer. 

Il y a quatorze jours, ils ont tous subi une prise de sang pour vérifier la production d'anticorps et s'assurer que le vaccin a fonctionné. Et oui, tout le monde a suffisamment d'anticorps. Mais Seabourn veut tout de même que ses clients se sentent en sécurité et l'équipage doit porter son masque.

Nous nous promenons le long de la piscine et du Patio Bar et sommes chaleureusement accueillis par Nigel que nous connaissons depuis des années comme barman (beaucoup d'entre vous peut-être aussi). 

 

Nous rencontrons également le nouveau président de Seabourn, Josh Leibowitz. Après une agréable discussion informelle, nous nous dirigeons vers la Collonade, où nous reconnaissons à nouveau de nombreux visages parmi l'équipage. Les buffets sont là et nous avons le droit de tout prendre nous-mêmes du buffet, comme au bon vieux temps. 

 

Nous connaissons aussi notre sommelier, donc nous n'avons même pas besoin de lui dire ce que nous voulons. Il sait que nous commençons par un verre de bulles et ensuite un verre de Chardonnay. Après le bon déjeuner, il est temps de défaire nos valises et le plaisir peut enfin commencer.

 

Ce qui est nouveau dans le protocole, c'est le "Drill". Plus d'exercice, ni sur le pont ni au restaurant. Vous devez visiter votre "Master Station" pour savoir où elle se trouve, puis vous devez suivre une vidéo d'information sur votre télévision et enfin déclarer que vous avez tout suivi.

 

Nous retournons sur le pont avec un livre à lire autour de la piscine. Pas trop longtemps, car à 18 heures, nous prenons le large et nous ne voulons pas rater cette première navigation de Seabourn après tant de mois. Nous trouvons une belle place sur le pont, devant le salon d'observation.

 

Une fois que nous avons quitté le navire, nous nous rendons au bar du restaurant 'The Grill by Thomas Keller' pour un apéritif, car ce soir nous mangerons dans ce restaurant.  Nous connaissons le menu, bien sûr, et nous nous en tenons aux classiques: salade d'iceberg, gâteaux de crabe et un chop de veau,... juste délicieux.

 

Nous nous couchons tôt, car la journée a été épuisante. Nous étions un peu stressés : on ne sait pas exactement à quoi s'attendre. Mais ce stress n'était pas nécessaire. Tout ici à bord de Seabourn et toute l'expérience de la croisière est très normale... ...et on en oublierait presque Covid-19.

 

En route pour la Crète, Agios Nikolaos!